Emmanuel Renaut

président co-fondateur de Toquicimes

Depuis le début de l’aventure Toquicimes, le Chef Emmanuel Renaut, triplement étoilé et honoré de 5 toques Gault & Millau, préside avec élégance et raffinement chaque édition. Classé dans le Top 10 des meilleurs chefs du monde, Emmanuel Renaut est un amoureux de la montagne et un passionné de produits du terroir. Ainsi, le chef élabore ses plats avec des ingrédients inédits issus de la nature et fait de chaque innovation une invitation à (re)découvrir la montagne, son patrimoine et sa gastronomie. Bien plus qu’un créateur de recettes, c’est avec l’âme d’un guide de haute montagne qu’Emmanuel Renaut s’attache à mener la gastronomie française à son plus haut niveau.

La découverte d’une passion

C’est entre vignes rémoises et montagnes savoyardes qu’Emmanuel Renaut fait ses premiers pas. Au cours de vacances en Haute-Savoie, destination incontournable dès son plus jeune âge, Emmanuel Renaut découvre les joies de la montagne et se passionne pour la richesse de son terroir. Ici, la nature est une invitation à la découverte qu’il arpente lors de longues promenades, à la cueillette de champignons, fruits ou autres herbes aromatiques. Il naît alors en lui une adoration pour la cuisine de montagne, qu’il aime partager autour de grandes tablées entre amis. À l’heure des grands choix d’orientation, Emmanuel Renaut se dirige spontanément vers des études de cuisine.

E.Renaut

Une histoire étoilée

À l’issue de sa formation à Paris, c’est au restaurant de l’hôtel Crillon qu’il pose ses valises en 1988, sous la houlette du chef Christian Constant faisant équipe avec, entre autres, Yves Camdeborde. L’année suivante, ne résistant pas à l’appel de la montagne, il rejoint Marc Veyrat, 2 étoiles au Guide Michelin, à l’Auberge de l’Éridan, dont il sera le second de cuisine sept années durant. Emmanuel Renaut retrouve ici sa nature généreuse qu’il aime tant et son inspiration. Toque à toque, les deux chefs n’ont qu’un seul objectif, décrocher une troisième étoile. C’est en 1996 que celle-ci vient rejoindre les deux autres, permettant au jeune chef d’assaisonner son carnet de route. L’objectif étant atteint, Emmanuel Renaut rejoint le célèbre Claridge de Londres en qualité de chef. De l’autre côté de la manche, sa cuisine étonne, subjugue et fédère : une étoile est née.

Pourtant, une fois de plus l’appel de la montagne est plus fort. Il revient alors rapidement au cœur de la nature, où il souhaite poursuivre son chemin. C’est donc tout naturellement qu’en 1998 il décide de créer le « Flocons de Sel » au cœur du village, avec lequel le succès est rapidement au rendez-vous. Dès 2001, Emmanuel Renaut décroche sa première étoile et est admis en 2004 au rang de Meilleur Ouvrier de France. Bien plus qu’un inventeur, il transmet des émotions et des saveurs inédites, en véhiculant des valeurs de respect de la nature et de la terre. Elles sont pour lui une source inépuisable d’inspiration, pourvoyeuses de matière première, lui dictant ses choix de plats jour après jour. En 2006, il décroche sa deuxième étoile et décide d’engager le tome 2 de l’aventure Flocons de Sel.

plat E.Renaut
plat E.Renaut
plat E.Renaut
plat E.Renaut

Le goût du challenge

Passionné et inspiré, Emmanuel Renaut souhaite proposer une seconde expérience avec pour ambition première, le plaisir. Il bâtit alors un nouveau  « Flocons de Sel » sur les hauteurs de Megève, une halte chaleureuse et éclatante, tant par sa beauté que pour sa gastronomie, et rebaptise son adresse historique « Flocons Village ». En 2012, c’est la consécration. Emmanuel Renaut décroche une troisième étoile pour son restaurant le Flocons de Sel. Quelques temps après, il prend le chemin des alpages avec le Chalet « Le Forestier » situé sur le massif de Rochebrune, qui se veut plus traditionnel, avec une expérience culinaire savoyarde qualitative et pleine de relief.

Dévorant tous ses challenges haut la toque, le chef Emmanuel Renaut pose ses cuisines cette fois-ci à Chamonix en reprenant l’une des mythiques adresses de la Vallée du Mont-Blanc, l’Auberge du Bois Prin, où il invite à la découverte de produits locaux avec une cuisine créative et gourmande. Cette nouvelle ouverture n’est que la continuité d’une grande aventure pour le chef Emmanuel Renaut, à l’inspiration débordante et éternelle.

Anne-Sophie pic

Marraine

une signature culinaire audacieuse

Rien ne la prédestinait à la cuisine et pourtant Anne-Sophie Pic est aujourd’hui l’une des figures féminines emblématiques de la gastronomie française. Avec une incroyable force de caractère, une très grande conviction et beaucoup de persévérance, elle a réussi à s’imposer en tant que femme autodidacte dans un univers résolument masculin. Guidée par son palais et son odorat, elle fait appel à ses intuitions et ses émotions dans la réalisation de ses plats. En quête perpétuelle d’associations de saveurs inédites et de mélanges des textures, elle aime jouer avec les goûts non consensuels comme l’amer, l’iodé, l’acide, le torréfié ou encore le fumé. Elle apprivoise des produits mal aimés ou délaissés, conjugués avec grâce et raffinement.

L’empire gastronomique de la Maison Pic

Depuis plus de 20 ans, Anne-Sophie Pic et son mari David transforment et développent la Maison Pic, dans le respect des valeurs qui leur sont chères, la sincérité et le partage. Audacieuse et innovante, Anne-Sophie Pic souhaite procurer des émotions gustatives différentes, tantôt puissantes, tantôt délicates, tantôt suaves… Elle élabore des plats avec un équilibre parfait, entre puissance aromatique et délicatesse de dressage. À la recherche continuelle de perfection, Anne-Sophie Pic fait évoluer ses créations, en réinterprète d’autres ou les abandonne, pour mieux les retrouver.

Le goût du partage

Aujourd’hui, la Maison Pic compte 9 restaurants, dont 5 étoilés et connaît un rayonnement international. Outre les restaurants gastronomiques, Anne-Sophie Pic poursuit son aventure en souhaitant rendre accessible son univers grâce à une déclinaison de restauration aux différentes facettes, à l’image de son Bistrot André, ses fast-good « Daily Pic » et plus récemment son food truck « Pic-Up Truck ». Aussi, pour elle la cuisine c’est se faire plaisir pour faire plaisir, une culture, un savoir-faire, des techniques et des moments de partage. C’est donc tout naturellement qu’elle joue les professeurs au sein de son école de cuisine SCOOK, dans un espace de création et d’inspiration dédié au plaisir de la gastronomie.

De l’ambition à la réalisation

Ambitieuse, la cheffe aux huit étoiles ne s’arrête pas là, puisque début d’été 2021 elle a inauguré le restaurant du Four Seasons Hotel Megève, désormais renommé « La Dame de Pic – le 1920 », en référence à l’arrivée de Noémie de Rothschild à Megève, un siècle auparavant. Pour elle, « Megève a toujours été synonyme d’évasion » ; elle y a découvert « un terroir vraiment inspirant ». Une énergie qu’elle apportera à Toquicimes, en tant que marraine.

Guillaume Gomez

invité d’honneur

Guillaume Gomez, ancien chef des Cuisines de la Présidence de la République devenu cette année ambassadeur de France de la gastronomie, est l’invité d’honneur de Toquicimes.

GuillaumeGomez

À la table des présidents

Guillaume Gomez, originaire de Paris, obtient son BEP hôtellerie-restauration à l’École de Paris des métiers de la table, dans le 17e arrondissement. Il étudie en alternance, auprès du restaurant La Traversière à Paris, sous la conduite de Johnny Bénariac. Lors de son service national en 1997, Guillaume Gomez alors âgé de 17 ans est propulsé dans les cuisines de l’Elysée, où il y restera plus d’un quart de siècle et verra se succéder 4 chefs d’État. Meilleur ouvrier de France depuis plus de quinze ans et Chef des Cuisines du Palais de l’Elysée, Président des Cuisiniers de la République Française et Vice-Président d’Euro-Toques France, Guillaume Gomez devient le plus jeune lauréat de l’histoire dans la catégorie cuisine.

Un chef qui rayonne

Toute sa carrière, Guillaume Gomez n’a cessé de promouvoir les produits du terroir et d’œuvrer au rayonnement de la gastronomie française à l’international, notamment lors de prestigieux événements au Palais. Il aime et valorise le patrimoine gastronomique français. C’est pour cet engagement qu’il reçoit en 2012 le « Prix du rayonnement français » de la gastronomie, pour la reconnaissance et la mise en valeur de la cuisine française. En octobre 2015, le site Atabula désigne Guillaume Gomez comme étant le trentenaire le plus influent du monde de la gastronomie. Pour lui, la cuisine est un « don de soi ». Il aime partager et transmettre ses recettes qu’il confectionne avec plaisir pour le Président de la République. Guillaume Gomez se dit « chanceux de pouvoir vivre l’Histoire au quotidien et d’apporter notre pierre à l’édifice sans jamais aucune routine ».

Guillaume Gomez, ambassadeur de France de la gastronomie 

Après une mûre réflexion, le chef Guillaume Gomez éteint les feux, range sa toque et quitte les cuisines de l’Elysée pour devenir « représentant personnel » d’Emmanuel Macron au service de la « gastronomie française ». Il troque alors son tablier pour un costume d’ambassadeur, celui du savoir-faire français. Guillaume Gomez se verra représenter le chef de l’Etat auprès des acteurs et des réseaux de la gastronomie et de l’alimentation afin d’assurer la promotion des arts culinaires de la France à l’international. Cette mission qui lui tient à cœur est en parfait accord avec ses valeurs. Depuis toujours, Guillaume Gomez participe à de nombreuses semaines gastronomiques à travers le monde pour valoriser le savoir-faire tricolore inimitable, défendre les produits du terroir et soutenir la cuisine française, inégalable.

Ils vous donnent rendez-vous du 22 au 25 octobre 2021 à Megève pour la 4e édition de toquicimes.